Portrait de cyclistes: Jean-Loup

Voici le dixième portrait de cyclistes consacré à Jean-Loup après celui de Korantin.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jean-Loup, j’ai 61 ans. J’ai récemment emménagé à Narbonne après 25 ans de vie à Toulouse. Je suis ingénieur en préretraite.

Parle-nous de ton vélo

C’est un vélo de ville avec lequel je me déplace pour faire mes trajets quotidiens ainsi que pour la balade.

Raconte-nous ton histoire de cycliste

J’ai toujours fait du vélo, à Toulouse j’allais travailler à vélo souvent, très souvent pour les déplacements en ville.

Qu’est-ce que tu aimes à vélo dans Narbonne et la Narbonnaise?

J’apprécie de me promener dans Narbonne ainsi que dans ses alentours, notamment dans La Clape, Gruissan, le Canal de la Robine et du Midi.

Qu’est-ce que tu n’aimes pas à vélo à Narbonne et dans la Narbonnaise ?

Il n’y a pas assez de pistes cyclables et le partage des routes avec les automobilistes n’est pas ancré dans les mœurs, ce qui rend certaines situations dangereuses. Ça vaut également pour les piétons. Nous devrions prendre exemple sur d’autres pays comme l’Allemagne, la Suède, les Pays bas où chaque zone est bien identifiée et respectée.

L’agglomération manque également d’accès vers La Clape et la mer réservés aux vélos.

Un dernier mot ?

Le vélo est une des bonnes pratiques pour rester en bonne santé, pour lutter contre la pollution et le réchauffement climatique. La ville et les pouvoirs publiques devraient donner l’exemple, faire la promotion et encourager (y compris financièrement) ce mode de transport.

Si toi aussi tu souhaites avoir ton portait sur notre site, tu peux envoyer un mail à carmen@velocite-narbonne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *