Portrait de cyclistes: Korantin

Voici le neuvième portrait de cyclistes consacré à Korantin après celui de Béatrice.

Peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Korantin. J’ai 25 ans et je viens de commencer ma 2ème année de thèse au laboratoire de biotechnologies de l’environnement (INRAE) à Narbonne. J’ai intégré Vélocité à mon arrivé à Narbonne l’année dernière après avoir décidé que le vélo serait mon moyen de transport préférentiel pour des questions économiques, écologiques et sportives.

Parle-nous de ton vélo

J’ai acheté un vélo sur Leboncoin en arrivant sur Narbonne, je cherchais un vélo peu cher mais qui puisse me transporter sur mes 12 km A/R journalier sans trop de problèmes. Je ne suis même pas sûr de connaître la marque mais c’est un vélo des années 70. D’après les spécialistes de Vélocité, il serait de fabrication française et avec des composants de bonne facture. Ça explique sûrement pourquoi même s’il est deux fois plus vieux que moi, il est toujours disposé à me transporter.

Raconte-nous ton histoire de cycliste

Pour le coup, même si comme beaucoup j’ai appris le vélo très jeune, je n’ai jamais porté ce moyen de locomotion (ou ce sport) dans mon cœur étant plus jeune. C’est en arrivant dans des grandes villes pour mes études supérieures que j’ai trouvé un sens à l’utilisation du vélo pour des trajets domicile / faculté. C’est notamment le cas quand j’étais à Brest pour rallier la Faculté des Sciences depuis mon appartement. Régulièrement, je bravais les conditions météo pluvieuses et venteuses et je grimpais les côtes de la ville. Depuis j’ai appris à composer avec ce moyen de locomotion, quand je cherche des alternatives à la voiture.

Quel trajet type à vélo à Narbonne ?

Mon trajet type, c’est celui que je fais quasiment quotidiennement pour rallier le laboratoire de biotechnologies de l’environnement. Je pars de chez moi du centre-ville de Narbonne, à proximité de la Place des Quatre Fontaines. Il me faut d’abord descendre 3 étages avec mon vélo à la main. Une fois enfourché, je file à vive allure direction le quartier la Mayolle où j’emprunte par la suite la route de Montfort. Je continue en direction de la Nautique avant de bifurquer pour rejoindre le petit Quatourze en passant par des routes communales, avec la vigne et quelques voitures pour seules compagnies. C’est un trajet sans piste cyclable mais j’ai appris à composer avec. Les voitures sont globalement respectueuses même si je trouve les passages aux ronds-points souvent délicats, les voitures ne nous voient pas et nous grillent la priorité fréquemment.

Qu’est-ce que tu aimes à vélo à Narbonne et dans la Narbonnaise?

Comme j’utilise principalement mon vélo pour aller au travail, c’est surtout l’occasion de faire une activité physique régulière. J’aime aussi les paysages que je rencontre, les vignes changeant de couleurs au gré des saisons, et les paysages montagneux qui me laissent songer à mes prochaines randonnées. C’est finalement un moment de détente dans une journée, un moyen de se vider la tête.  

Qu’est-ce que tu n’aimes pas à vélo à Narbonne et dans la Narbonnaise?

Comme je n’utilise guère mon vélo en dehors du même trajet quotidien, j’ai un regard assez peu objectif sur la situation. Personnellement, la route que j’emprunte ne suit pas du tout une piste cyclable mais je ne la trouve pas déplaisante pour autant. Les gens sont globalement bienveillants, même si avec l’été, la chaleur et la sur-fréquentation des routes rendent la chose moins agréable.

Un dernier mot ?

J’en profite pour remercier les gens de l’atelier Vélocité à Narbonne ici, c’est tout bête mais sans eux je crois que j’aurai passé bien plus de temps à galérer avec mon vélo, voire peut être à finir par abandonner. Alors merci pour votre temps, vos explications techniques que je ne saisis pas toujours, votre bonne humeur et votre bienveillance, c’est très appréciable surtout quand on se lance dans les réparations vélo.

Si toi aussi tu souhaites avoir ton portait sur notre site, tu peux envoyer un mail à carmen@velocite-narbonne.fr

Un commentaire

  1. Merci pour ce témoignage ! Narbonne et ces environs devraient être le paradis du vélo tant c’est beau ici !…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *